À propos du CICDINous contacterEn
Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux

Un ensemble de 11 valeurs et attitudes a été défini comme essentiel pour une évaluatrice ou un évaluateur de diplômes d'études. Celles-ci s'appliquent aux 27 compétences clés et aux cinq groupes fonctionnels.


1. Obligation vis-à-vis de la demandeuse ou du demandeur

Les évaluatrices et évaluateurs des diplômes d'études doivent évaluer soigneusement les demandes. Ils doivent adopter une attitude positive envers les demandeuses et demandeurs et se montrer serviables et sensibles à leurs préoccupations, en se rappelant notamment que ces personnes ne connaissent pas nécessairement très bien le Canada et ses langues officielles.

Les évaluatrices et évaluateurs de diplômes d'études doivent par ailleurs constamment garder à l'esprit que leur décision aura une incidence directe sur la vie de la demandeuse ou du demandeur, notamment :
  • sur son statut de résidente ou de résident;
  • sur sa capacité de trouver un emploi pertinent;
  • sur sa capacité de subvenir aux besoins de sa famille.

Les évaluatrices et évaluateurs doivent donc faire preuve de tact et de courtoisie dans toutes leurs communications.


2. Obligation vis-à-vis des instances canadiennes

Les évaluatrices et évaluateurs ne doivent jamais porter atteinte :
  • à la santé ou à la sécurité du public;
  • à l'intégrité :
    • des systèmes éducatifs;
    • des professions et des métiers des provinces et territoires du Canada.
Les évaluatrices et évaluateurs doivent rendre des décisions :
  • équitables;
  • justes;
  • transparentes;
  • bien documentées sur les diplômes d'études qu'ils évaluent.

3. Confidentialité

Les évaluatrices et évaluateurs doivent :
  • respecter la confidentialité des renseignements personnels que donnent les demandeuses et demandeurs;
  • garantir que les renseignements personnels ne sont divulgués à personne, sauf :
    • dans des cas bien précis;
    • avec le consentement de la demandeuse ou du demandeur.

4. Participation à la formation continue

Les évaluatrices et évaluateurs ont la responsabilité :
  • de maintenir à niveau leurs compétences en évaluation des diplômes d'études et, pour ce faire;
  • de participer à des activités de perfectionnement tout au long de leur vie professionnelle.
Les responsables devront :
  • tenir à jour leurs connaissances dans leur domaine;
  • élargir leur champ de compétences à mesure que se développera la demande de nouveaux services.

5. Indépendance et impartialité

Les évaluatrices et évaluateurs doivent exercer leur profession sans aucune forme de discrimination fondée sur :
  • l'âge;
  • l'origine ethnique;
  • la race;
  • la citoyenneté;
  • le handicap physique;
  • la condition familiale;
  • le sexe;
  • l'état matrimonial;
  • le lieu de naissance;
  • les opinions politiques;
  • la religion;
  • l'orientation sexuelle;
  • la source des revenus.
Les évaluatrices et évaluateurs ont le droit d'appliquer leur jugement personnel dans le cadre de leurs responsabilités, après avoir pris en compte toutes les circonstances pertinentes, et ce, sans être soumis à aucune influence externe, quelle qu'elle soit. Ils doivent donner des conseils et présenter leurs décisions de façon impartiale et objective, en évitant :
  • les pressions de source extérieure;
  • les conflits d'intérêt.

6. Honnêteté et intégrité

Les évaluatrices et évaluateurs doivent faire preuve d'honnêteté et d'intégrité dans leurs relations avec les clientes et clients et avec les autres intervenantes et intervenants, y compris leurs collègues de travail, et ils ne peuvent se livrer à aucune activité ni adopter aucun comportement qui risquerait de jeter le discrédit sur leur organisme ou leur profession, ou de saper la confiance du public envers leur profession.


7. Supervision du personnel de soutien

Les évaluatrices et évaluateurs de diplômes d'études qui dirigent du personnel doivent s'assurer que toutes les personnes auxquelles ils délèguent une tâche sont compétentes (qu'elles ont les attitudes, les connaissances et les compétences requises) et qu'elles peuvent réaliser leur tâche de façon efficace.

Les évaluatrices et évaluateurs doivent donc leur fournir une supervision et un soutien adéquats. Rappelons que la personne qui délègue une tâche en reste responsable.


8. Respect des codes de conduite et de pratique

Les évaluatrices et évaluateurs de diplômes d'études doivent respecter les dispositions :
  • des textes de loi pertinents;
  • des codes de pratique et des normes qui s'appliquent à leurs services professionnels.

9. Assurance responsabilité professionnelle

Les évaluatrices et évaluateurs qui sont des travailleuses ou travailleurs autonomes* doivent contracter une assurance responsabilité professionnelle suffisante pour indemniser de façon adéquate la cliente ou le client en cas de réclamation justifiée découlant des services qu'ils ont offerts.

*On s'attend à ce que les évaluatrices et évaluateurs qui ne travaillent pas à leur compte soient couverts par l'assurance de leur organisme.


10. Conflits d'ordre moral ou religieux

Dans le cas où une demande d'évaluation engendre pour l'évaluatrice ou évaluateur des conflits insurmontables d'ordre moral ou religieux, celle-ci ou celui-ci a l'obligation de diriger la demandeuse ou le demandeur vers une personne qui pourra lui donner efficacement le service d'évaluation souhaité.

Une fois que l'évaluatrice ou évaluateur a accepté d'offrir un service, elle ou il a l'obligation de mettre de côté ses convictions :
  • personnelles;
  • religieuses;
  • politiques;
  • philosophiques;
  • autres.

11. Environnement et développement durable

Les évaluatrices et évaluateurs devraient être conscients des enjeux d'ordre environnemental, en évitant notamment de gaspiller :
  • de l'énergie;
  • du temps;
  • d'autres types de ressources.

Vous pouvez obtenir plus d'information sur le profil de compétences pour les évaluatrices et évaluateurs de diplômes d'études pour en apprendre davantage sur la façon dont il a été conçu et sur son contenu.

Qu'est-ce qu'un profil de compétences?


Un profil de compétences comprend toutes les connaissances, les aptitudes, les attitudes et les valeurs (collectivement appelées « compétences ») qui doivent être intégrées afin d'être en mesure d'occuper un emploi précis.

Cette information peut être utilisée à plusieurs fins, notamment :
  • améliorer les politiques et les pratiques en gestion des ressources humaines au sein de votre organisation, comme :
    • le processus d'embauche;
    • l'évaluation du rendement et examen des employées et employés;
  • mettre au point des programmes de formation et définir les résultats de l'apprentissage pour les qualifications.

Vous pouvez obtenir plus d'information sur le profil de compétences pour les évaluatrices et évaluateurs de diplômes d'études pour en apprendre davantage sur la façon dont il a été conçu et sur son contenu.



Comment les compétences sont-elles définies dans ce contexte?


Les compétences peuvent être :
  1. de base, soit celles que toute évaluatrice ou tout évaluateur de diplômes d'études compétent devrait posséder;
  2. facultatives, soit celles qui sont essentielles seulement pour certains groupes d'évaluatrices et évaluateurs;
  3. supplémentaires, soit celles qui traduisent une expertise allant au delà des compétences de base ou des compétences en gestion. Elles correspondent au niveau spécialisé.


Quelles compétences une évaluatrice ou un évaluateur devrait-il posséder?


Une évaluatrice ou un évaluateur de diplômes d'études compétent doit posséder :
  • toutes les compétences de base; plus
  • une combinaison adéquate de compétences facultatives et supplémentaires.

Si certaines évaluatrices ou certains évaluateurs évaluent spécialement des diplômes d'études internationaux, des compétences exclusives au domaine de l'évaluation des diplômes d'études étrangers peuvent être requises.

Cependant, les évaluatrices et évaluateurs chevronnés peuvent détenir les compétences requises pour évaluer les diplômes d'études obtenus au Canada ou à l'étranger, et peuvent donc posséder à la fois des compétences facultatives et supplémentaires.