À propos du CICDINous contacterEn
Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux

Au Canada, l'enseignement postsecondaire est sous la responsabilité du gouvernement provincial ou territorial et chaque instance dispose de ses propres mécanismes d'assurance de la qualité. Il n'existe pas de système national d'éducation. Il importe de noter que l'enseignement postsecondaire au Canada englobe tous les types de programmes d'enseignement formels après le secondaire, y compris les programmes universitaires, de formation professionnelle, technique et de formation professionnelle continue, qu'ils soient offerts dans des universités, collèges ou instituts. De plus amples renseignements sur l'enseignement postsecondaire sont fournis dans Un aperçu des systèmes d'enseignement postsecondaire au Canada.

Ce rapport décrit les mécanismes d'assurance de la qualité utilisés dans chacune des 10 provinces et chacun des trois territoires du Canada pour veiller à la haute qualité de l'enseignement postsecondaire. L'introduction donne un aperçu des approches en vigueur et est suivie de chapitres détaillant les pratiques adoptées par chaque instance.

Dans ce rapport, l'expression « assurance de la qualité » est liée à l'atteinte par les programmes d'éducation de normes établies par les établissements, par les organisations professionnelles, par le gouvernement ou par les organismes de normalisation créés par le gouvernement. Au Canada, le terme « agrément » fait le plus souvent référence à l'évaluation de programmes universitaires et collégiaux particuliers effectuée par des organismes professionnels et est, en tant que tel, une part importante de l'assurance de la qualité.

Tous les établissements postsecondaires publics et privés « reconnus » et « autorisés » au Canada ont reçu de leur gouvernement provincial ou territorial respectif le droit de conférer des titres académiques, en vertu soit de chartes soit de lois adoptées afin de garantir ou de faciliter la mise en œuvre de mécanismes concernant la qualité des établissements et des programmes. Les établissements « enregistrés » ou « sous permis » sont contrôlés par le gouvernement à des fins de protection des consommatrices et consommateurs, plutôt qu'à des fins de garantie de leur qualité et de celle des programmes qu'ils dispensent. Dans certaines instances, il existe des processus en place pour l'approbation de programme ou l'agrément volontaire des collèges privés. Les établissements non enregistrés et sans permis sont des entreprises commerciales privées dont les programmes ne sont pas supervisés.

Compte tenu de l'utilisation générale de certains titres d'établissement, tels que collège et institut, et de certains titres de compétences, tels que diplômes et certificats, il est important de comprendre le statut d'un établissement donné (qu'il soit reconnu/autorisé, enregistré/sous permis ou non réglementé), ainsi que les mécanismes en place pour assurer la qualité des programmes. Le statut d'établissements particuliers peut être obtenu sur le site Web du Centre d'information canadien sur les diplômes internationaux (CICDI).

Les éléments clés de l'assurance de la qualité figurent dans les sept sections suivantes, dans le menu de navigation ici-haut..




Révision exhaustive des informations: février 2009