À propos du CICDINous contacterEn
Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux

Le système postsecondaire de la Saskatchewan englobe les établissements d'enseignement publics et privés de la province, soit : deux universités, qui comptent quatre collèges fédérés et six collèges affiliés; une école polytechnique; huit collèges régionaux; quatre établissements autochtones et établissements du Nord; 38 écoles professionnelles; la Commission d'apprentissage et de reconnaissance professionnelle; et d'autres établissements d'enseignement (telles les écoles de théologie). Diverses mesures législatives provinciales définissent le rôle, les responsabilités, la structure de gouvernance et les mécanismes de financement des établissements et, essentiellement, encadrent le système d'enseignement postsecondaire de la Saskatchewan.

C'est le ministère de l'Enseignement supérieur de la Saskatchewan qui est responsable du système d'enseignement postsecondaire et de l'éducation des adultes.

L'Université de la Saskatchewan, située à Saskatoon, a été fondée par une loi de l'assemblée législative provinciale en 1907, deux ans à peine après l'entrée de la province dans la Confédération. En 1912, l'université prit en charge les programmes d'études qui relevaient jusqu'alors du ministère de l'Agriculture de la province.

L'Université de la Saskatchewan a un collège fédéré (le Collège St. Thomas More) et sept collèges affiliés (le Collège St. Andrew's, l'École de théologie luthérienne, le Collège et séminaire Horizon, le Collège St. Peter's, le Collège d'Emmanuel et St. Chad, le Collège et séminaire Briercrest et l'Institut Gabriel Dumont d'études autochtones et de recherche appliquée).

L'Université de Regina a été fondée en 1911, sous le nom de Collège de Régina. Ce collège fut intégré à l'Université de la Saskatchewan en 1934. Il obtint ses pouvoirs de conférer des grades en tant qu'établissement distinct en 1974.

L'Université de Regina a trois collèges fédérés (le Collège Campion, le Collège Luther et l'Université des Premières Nations du Canada, anciennement le Collège fédéré indien de la Saskatchewan) et un collège affilié (l'Institut Gabriel Dumont d'études autochtones et de recherche appliquée). En outre, l'Université de Regina a conclu une entente d'affiliation avec la Polytechnique de la Saskatchewan (Sask Polytech) pour offrir un programme de baccalauréat en sciences infirmières.

Plusieurs autres établissements postsecondaires ont vu le jour au cours des premières décennies du siècle dernier. Le Collège Luther a vu le jour en 1913, le Collège Campion en 1917, le Collège St. Thomas More en 1936. Le Collège fédéré indien de la Saskatchewan, le seul collège universitaire d'Amérique du Nord pleinement agréé qui soit contrôlé par les Premières Nations, a été fondé en 1976. En juin 2003, il s'est installé dans un nouveau bâtiment et a changé officiellement de nom pour devenir l'Université des Premières Nations du Canada.

Fondé en 1976, l'Institut indien de la technologie de la Saskatchewan (IITS) a pour mission d'offrir des programmes d'études aux adultes des Premières Nations en association avec l'Institut des sciences appliquées et de la technologie de la Saskatchewan (ISATS). La Saskatchewan Indian Institute of Technology Act (loi sur l'IITS) adoptée le 1er juillet 2000, autorise cet établissement à concevoir, à établir et à offrir des cours et des programmes d'études, un enseignement et des formations dans diverses disciplines fondamentales, appliquées, scientifiques, commerciales, techniques et professionnelles.

L'Institut Gabriel Dumont d'études autochtones et de recherche appliquée, le seul établissement d'enseignement du genre au Canada à être entièrement possédé et contrôlé par la communauté métisse, a été créé en 1980 pour offrir des programmes éducationnels et culturels aux Métisses et Métis et aux Indiennes et Indiens non inscrits de la province. Organe éducatif de la nation métisse – Saskatchewan, l'institut coopère avec plusieurs partenaires du secteur de l'éducation et est affilié à l'Université de la Saskatchewan ainsi qu'à l'Université de Regina. Il a également conclu un accord fédératif avec la Sask Polytech pour que sa filiale, l'Institut technique Dumont, puisse dispenser des programmes d'éducation de base des adultes et de formation professionnelle.

L'ISATS a été fondé par l'assemblée législative de la province en 1987 en vertu d'une loi qui a fusionné quatre instituts techniques, un centre de technologie supérieure et quatre collèges communautaires urbains. Aujourd'hui, l'ISATS est connu sous le nom de la Polytechnique de la Saskatchewan (Sask Polytech) et compte quatre campus (Saskatoon, Moose Jaw, Regina et Prince Albert), qui offrent une grande variété de programmes, dont des programmes d'éducation de base des adultes, des programmes de certificats et de diplômes ainsi que des programmes de formation en apprentissage, d'éducation coopérative et de formation sur mesure. Depuis juillet 2012, la Degree Authorization Act (loi sur le pouvoir de conférer des grades) autorise Sask Polytech à offrir un programme de baccalauréat en soins infirmiers psychiatriques.

Les sept collèges régionaux de la province ont été créés en 1988, issus des collèges établis initialement dans les années 70; ils ont reçu le mandat d'offrir les programmes des universités et de la Sask Polytech dans toute la province. Ces collèges régionaux offrent également un large éventail de services et de programmes, notamment en éducation de base pour adultes, en alphabétisation, en formation adaptée au secteur industriel et en orientation professionnelle. Le Collège Lakeland (établi en vertu de lois de l'Alberta) offre également des services et des programmes d'études et de formation à la population de la Saskatchewan de la région de Lloydminster.

La Commission d'apprentissage et de reconnaissance professionnelle de la Saskatchewan (CARP) a été mise sur pied en 1999 pour créer un système de formation et de qualification professionnelle répondant aux besoins et aux priorités des employeurs et des employées et employés. La CARP gère et administre tous les programmes d'apprentissage de la Saskatchewan. La formation technique est dispensée aux apprenties et apprentis par la Sask Polytech, l'IITS, les collèges régionaux, les écoles de formation professionnelle privées, SaskPower, le Saskatchewan Tourism Education Council (conseil de l'éducation en tourisme de la Saskatchewan) et des collèges hors de la province.


Programmes et diplômes offerts par les établissements d'enseignement conférant des grades


L'Université de la Saskatchewan offre un large éventail de programmes de 1re, 2e et 3e cycle ainsi que des programmes de recherche et de postdoctoral. On y trouve notamment des programmes en arts et lettres, en sciences, en agriculture, en kinésiologie, en physiothérapie, en biotechnologie, en médecine, en droit, en génie, en pharmacie, en éducation, en art dentaire, en commerce et en soins infirmiers. L'université héberge également le Collège de médecine vétérinaire de l'Ouest, qui dessert les quatre provinces de l'Ouest canadien.

L'Université de Regina offre des grades du 1er cycle par l'intermédiaire de ses facultés d'arts et lettres, d'administration des affaires, d'éducation, de génie et sciences appliquées, de médiatique, beaux arts et arts de la scène, de kinésiologie et sciences de la santé, de soins infirmiers, de sciences naturelles et ainsi que de travail social. L'université offre également des programmes de maîtrise et de doctorat ainsi que des programmes de certificat de un et deux ans, notamment en formation professionnelle, en arts visuels, en informatique, en droits de la personne et en travail social.

Dans les deux universités, les grades généraux d'arts et lettres et de sciences exigent d'habitude quatre ans d'études à temps plein. On y offre également des grades spécialisés, qui demandent une plus forte concentration de cours spécialisés et des notes plus élevées. Ceci vaut aussi pour les grades du 1re cycle dans des domaines spécialisés comme le journalisme, l'éducation, le génie, l'agriculture, le commerce, les soins infirmiers et le travail social.

Les étudiantes et étudiants inscrits dans les collèges fédérés des universités reçoivent les grades de l'université mère. La plupart des collèges affiliés délivrent des grades en théologie.

L'Université des Premières Nations du Canada (FNUniv) est fédérée à l'Université de Regina. Sa mission est d'améliorer la qualité de vie des Premières Nations et d'en préserver, protéger et interpréter l'histoire, la langue, la culture et le patrimoine artistique. Par l'entremise de son conseil d'administration, la FNUniv relève de la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan (FNIS).

La FNUniv permet à tous ces étudiants et étudiantes, issus ou non des Premières Nations, d'étudier, dans ses trois campus de Regina, Saskatoon et Prince Albert, dans un climat d'affirmation des cultures des Premières Nations.

La Degree Authorization Act autorise la Sask Polytech et le Collège et séminaire Briercrest à offrir, respectivement, un programme de baccalauréat en soins infirmiers psychiatriques et un programme de baccalauréat ès arts en lettres et sciences humaines, anglais et histoire.


Programmes et diplômes offerts par des établissements d'enseignement qui ne confèrent pas de grades


La Sask Polytech offre un large éventail de programmes professionnels de certificat et de diplôme dans les domaines suivants : médias d'arts visuels et appliqués, aviation, affaires, services communautaires et à la personne, techniques du génie, services de santé, hôtellerie et restauration, métiers manuels et spécialisés, richesses naturelles, soins infirmiers, tourisme et loisirs, sciences et technologie. Il offre également des programmes d'éducation de base des adultes, de formation professionnelle, de formation adaptée à l'industrie et d'éducation coopérative.

Les programmes de diplôme de la Sask Polytech exigent deux ans d'études à temps plein, alors que ses programmes de certificat durent habituellement un an. Certains programmes de la Sask Polytech comportent un module obligatoire d'éducation coopérative où les étudiantes et étudiants suivent une formation théorique d'une durée de 16 à 19 mois et passent de 11 à 12 mois en stage pratique rémunéré.

Le Institut indien de la technologie de la Saskatchewan (IITS) offre des programmes de diplôme et de certificat en administration, en administration des affaires, en gestions des affaires indiennes, en administration de services de santé locaux, en gestion intégrée des ressources, en gestion intégrée des terres, en mécanique automobile, en santé communautaire et en assistance aux toxicomanes. Les certificats exigent habituellement de 24 semaines à un an d'études à temps plein. Les programmes menant à un diplôme requièrent généralement deux ou trois ans d'études à temps plein. L'institut offre également des programmes d'éducation de base des adultes et d'alphabétisation.

En collaboration avec l'Université de la Saskatchewan, l'Université de Regina et la Sask Polytech, l'Institut Gabriel Dumont d'études autochtones et de recherche appliquée et ses filiales offrent des certificats et des diplômes en justice aborigène, en administration métisse, en travail social métis, en entrepreneuriat métis, en assistance aux toxicomanes et en éducation de base des adultes, des programmes préparatoires et de formation professionnelle ainsi que le Saskatchewan Urban Native Teacher Education Program (SUNTEP), ou programme de formation du personnel enseignant autochtone en milieu urbain de la Saskatchewan. Les programmes de certificat exigent un ou deux ans d'études à temps plein et les programmes de diplôme durent habituellement deux ans. Le SUNTEP et le Northern Teacher Education Program (NORTEP), ou programme de formation du personnel enseignant du Nord, offrent, en collaboration avec le ministère de l'Enseignement supérieur, de l'Emploi et de l'Immigration de la Saskatchewan et les deux universités, un programme de baccalauréat en éducation de quatre ans pour les enseignantes et enseignants autochtones. L'Institut technique Dumont a conclu avec la Sask Polytech un accord fédératif qui l'autorise à offrir des programmes reconnus à l'échelle provinciale et pancanadienne. De plus, il donne des cours d'éducation de base et, en partenariat avec l'IITS et les collèges régionaux, dispense d'autres programmes techniques et communautaires.

La Commission d'apprentissage et de reconnaissance professionnelle de la Saskatchewan (CARP) gère les programmes d'apprentissage et s'occupe de la qualification professionnelle pour les 47 métiers désignés de la Saskatchewan. Bien que les programmes de formation varient d'un métier à l'autre, ils durent généralement quatre ans, y compris des sessions de formation technique d'une durée allant jusqu'à huit semaines par an et une formation pratique en milieu de travail offerte par l'employeur. Une fois leur formation terminée, les apprenties et apprentis passent un examen et, s'ils réussissent, reçoivent un certificat d'ouvrier spécialisé délivré par la CARP.

Les collèges régionaux dispensent dans toute la province des programmes et des cours offerts par la Sask Polytech et les universités.

Les 38 écoles professionnelles privées de la province offrent un large éventail de programmes de formation à l'emploi dans divers domaines, par exemple : les affaires, l'informatique, les soins de beauté et l'esthétique, la mode, la gestion hôtelière, la massothérapie et la radiotélédiffusion. Ces écoles sont exploitées par le secteur privé, dont elles sont la propriété. Toutefois, aux fins de protection du consommateur, la loi exige que ces écoles ainsi que leurs programmes et les membres de leur personnel enseignant soient inscrits auprès du ministère de l'Enseignement supérieur, de l'Emploi et de l'Immigration de la Saskatchewan.

Les universités, la Sask Polytech, les collèges régionaux, les instituts métis et autochtones et le ministère offrent également une gamme de cours techniques et universitaires donnant droit à des crédits, ainsi que d'autres options de formation postsecondaire, de façon à ouvrir plus largement à la population de la Saskatchewan un accès flexible à des études et des formations de qualité, aux moments et aux endroits qui lui conviennent le mieux. Ces cours sont offerts en ligne par Internet, sur place ou hors campus, à la télévision ou au moyen d'une combinaison de ces supports, grâce aux infrastructures provinciales de télécommunication par satellite du réseau E Learning Network (réseau d'apprentissage en ligne) de SaskTel.

Les universités et la Sask Polytech offrent à distance des programmes d'études autonomes à domicile utilisant seul ou en combinaison des supports comme l'imprimé, les enregistrements vidéo et audio, Internet, les vidéoconférences et les conférences en ligne, ainsi que d'autres médias de communication.

Les collèges régionaux offrent des cours universitaires de 1re et 2e année, des programmes techniques et des cours d'intérêt général sans crédits dans toute la province grâce au réseau SaskTel Network. L'enseignement hors campus est diffusé par satellite, au moyen des technologies informatiques et par études indépendantes.

Le 2e cycle du secondaire va de la 10e à la 12e année. Le diplôme d'études secondaires exige 24 crédits, chaque crédit représentant environ 100 heures de classe.

Les deux universités exigent un diplôme d'études secondaires comme critère d'admission. Certains programmes exigent une moyenne pondérée minimale de 65 p. 100, voire davantage.

Les conditions d'admission aux programmes de certificat et de diplôme de la Sask Polytech varient d'un programme à l'autre, mais on exige généralement un diplôme d'études secondaires ainsi que des cours précis de niveau secondaire pour certains programmes de la Sask Polytech.

La majorité des métiers n'imposent plus de conditions particulières d'admission aux programmes d'apprentissage, mais les employeurs ne prendront des apprenties et apprentis à contrat que s'ils possèdent les qualifications scolaires, les compétences et les aptitudes requises pour exercer le métier avec succès. Il est recommandé aux personnes qui comptent entrer en apprentissage qu'elles terminent leur secondaire, sachant que beaucoup de métiers exigent des habiletés en mathématiques, en sciences et en communications.

La plupart des établissements postsecondaires de la province ont des dispositions spéciales pour les adultes qui n'ont pas terminé leurs études secondaires.

Dans les universités, les droits de scolarité varient en fonction de la faculté ou du collège choisi. En 2015 2016, les droits de scolarité pour les programmes de 1er cycle s'élevaient à 5970 dollars à l'Université de Regina et à 5636 dollars à l'Université de la Saskatchewan. Aux fins de comparaison, ces droits de scolarité sont ceux de la première année des programmes en arts et lettres. Les droits de scolarité des programmes de 2e et 3e cycle s'élevaient à 4680 dollars à l'Université de Regina et à 3804 dollars à l'Université de la Saskatchewan. Les universités ont une grille de droits de scolarité différentiels pour les étudiantes et étudiants étrangers. Pour tous ses programmes de 1er cycle, sauf ceux d'arts dentaires, l'Université de la Saskatchewan impose aux étudiantes et étudiants étrangers des droits de scolarité 2,6 fois plus élevés que ceux imposés aux Canadiennes et Canadiens et aux résidentes et résidents permanents. À l'Université de Regina, les titulaires d'un visa doivent payer trois fois plus que les Canadiennes et Canadiens et les résidentes et résidents permanents. À l'Université de Regina, les étudiantes et étudiants étrangers des programmes de 2e et 3e cycle paient une surcharge de 1000 dollars par semestre, jusqu'à 3000 dollars par année. À l'Université de la Saskatchewan, ils paient des droits de scolarité une fois et demie plus élevés que ceux imposés aux étudiantes et étudiants canadiens.

À la Sask Polytech, en 2015 2016, les droits de scolarité se situaient autour de 4242 dollars pour un programme de 30 semaines; ils varient selon les programmes.

Depuis juillet 2002, les programmes d'apprentissage technique sont soumis à des droits de scolarité. En janvier 2015, ils s'élevaient à 85 dollars par semaine pour la majorité des programmes.

Le ministère de l'Enseignement supérieur de la Saskatchewan offre diverses formes de soutien direct aux apprenantes et apprenants du postsecondaire.

Bourse d'études Avantage Saskatchewan
  • Depuis 2012, le programme de bourses d'études Avantage Saskatchewan offre à tous les diplômés et diplômées de 12e année de la Saskatchewan, y compris ceux des programmes de formation générale et de formation de base des adultes, jusqu'à 500 dollars par année, jusqu'à un maximum de 2000 dollars, pour le paiement des droits de scolarité à un établissement postsecondaire de la province.
  • Il est prévu que, chaque année, près de 4600 nouveaux diplômés et diplômées des écoles secondaires et des programmes de formation générale et de formation de base des adultes recevront une bourse d'études Avantage Saskatchewan.

Subvention pour épargne-études Avantage Saskatchewan
  • En vertu du programme de la Subvention pour épargne études Avantage Saskatchewan, les sommes versées à un régime enregistré d'épargne études sont majorées de 10 p. 100, jusqu'à concurrence de 250 dollars par année par enfant.
  • La Saskatchewan s'est associée au gouvernement fédéral, aux institutions financières au Canada et aux promoteurs de l'épargne études pour livrer le programme et simplifier les marches à suivre. Les souscriptrices et souscripteurs sont admissibles au programme de la Subvention pour épargne études Avantage Saskatchewan rétroactivement jusqu'à trois ans auparavant s'ils passent d'un promoteur qui n'offre pas le programme à un promoteur qui l'offre.

Programme de prêts d'études de la Saskatchewan
  • Plus de 12 000 prêts ont été autorisés en date du 28 février 2016 pour l'année de prêt 2015 2016. Plus de 136 millions de dollars en prêts ont été autorisés; de ce montant, 82 millions de dollars sont d'origine fédérale et 54 millions de dollars, d'origine provinciale. Il s'agit d'une hausse d'environ 4 p. 100 par rapport à 2014 2015. Le montant moyen de l'aide autorisée était d'environ 11 267 dollars par personne, un montant légèrement supérieur à celui de l'année de prêt 2014 2015.
  • Environ 56 p. 100 de toute l'aide financière aux études accordée en Saskatchewan est non remboursable.

Bourses d'études
  • Le programme de la Saskatchewan Innovation and Opportunity Scholarship (bourse d'études de la Saskatchewan pour l'innovation et les débouchés) offre un montant de cinq millions de dollars, majoré à même hauteur grâce aux fonds amassés par les établissements postsecondaires, ce qui porte à près de 10 millions de dollars la somme accessible aux apprenantes et apprenants du postsecondaire.
  • Le gouvernement de la Saskatchewan a créé la Bourse d'honneur en reconnaissance du service rendu par les soldates et soldats des Forces canadiennes (force régulière et force de réserve) qui ont participé depuis janvier 2001 à des opérations militaires désignées. La bourse est offerte aux militaires de retour de mission ainsi qu'aux conjointes et conjoints et aux enfants des militaires frappés d'une invalidité permanente ou décédés. Cette bourse de 5000 dollars n'est accordée qu'une seule fois.
  • D'autres bourses sont administrées par le ministère de l'Enseignement supérieur de la Saskatchewan, dont les suivantes : bourse pour étudier en français; bourse de la Reine Elizabeth II en études parlementaires; et Queen Elizabeth II Centennial Aboriginal Scholarship (bourse de la Reine Elizabeth II destinée aux Autochtones, créée pour souligner le centenaire de la Gendarmerie royale du Canada).

Programme pour la rétention des diplômés de la Saskatchewan
  • Le Programme pour la rétention des diplômés de la Saskatchewan offre des crédits d'impôt non remboursables pendant sept ans, jusqu'à concurrence de 20 000 dollars, à condition que le bénéficiaire présente la formule d'impôt sur le revenu de la Saskatchewan à chacune de ces années. Celui ci a jusqu'à 10 ans à partir de l'année où il reçoit son diplôme pour utiliser ses crédits d'impôt.
  • Ces crédits d'impôt non remboursables sont calculés en fonction des droits de scolarité réellement payés, tels qu'ils sont indiqués sur le formulaire T2202A délivré par l'établissement postsecondaire, jusqu'au montant maximal déterminé en fonction du diplôme obtenu.
  • Au cours des quatre premières années d'imposition, la diplômée ou le diplômé reçoit annuellement 10 p. 100 du montant maximal des crédits d'impôt; et au cours des trois dernières années, il recevra 20 p. 100 du montant maximal des crédits d'impôt.



Révision exhaustive des informations: juillet 2016